Epargner Investir

 

Naissance, mariage, retraite, vos revenus vont évoluer  et vous souhaitez préserver vos conditions de vie.

Vous possédez des liquidités et souhaitez diversifier votre patrimoine, le cabinet A2C Conseils  intervient sur l’ensemble des placements et cadres fiscaux disponibles dont voici un panorama des principaux supports à privilégier pour votre épargne.

 

  • L’assurance- vie :  placement préféré des Français, un allié de choix pour la valorisation de votre patrimoine.
  • Le Plan Epargne Retraite (PERP)
  •  L’acquisition d’immobilier via une SCPI : La SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) société d’investissement spécialisée dans gestion d’un patrimoine immobilier locatif.

Savoir placer son épargne, la sécuriser, optimiser la fiscalité de son investissement, investir sur les bons supports, tout cela demande une bonne connaissance des placements existants.

Pour  se constituer un patrimoine financier, il existe  différents supports. Mais comment savoir quels sont ceux qui vous correspondent ?

Il n’est pas toujours chose facile de savoir comment procéder.

C’est pourquoi nous vous accompagnons dans le choix de vos investissements afin de vous assurer des solutions pérennes, en adéquation avec votre aversion au risque.

Ensemble, nous définirons votre profil d’investisseur et sélectionneront les placements financiers adaptés à vos besoins.

Ce support financier permet de se constituer un capital sur le long terme : pour la retraite ou en vue de préparer un projet.

L’assurance vie présente de nombreux avantages comme une fiscalité allégée, une transmission du capital sécurisée ou le versement d’une rente.C’est un produit d’épargne à moyen et long terme. L’assurance vie sert à épargner et faire fructifier son capital, pour soi-même ou ses proches. A la fin du contrat vous toucherez (ou, à votre décès, le ou les bénéficiaires que vous avez désignés) les sommes investies augmentées des gains éventuels et diminuées des frais.

L’assurance vie est un contrat par lequel l’assureur s’engage, en contrepartie du paiement de primes à verser une rente ou un capital à une ou plusieurs personnes déterminées. Il est utilisé comme un produit d’épargne à moyen et long terme. A l’issue du contrat, le ou les bénéficiaires désignés toucheront les sommes investies augmentées des gains éventuels et diminuées des frais.

Après ouverture du contrat par un versement initial, il est possible d’effectuer des versements, réguliers ou non, sans limite de montant. Même s’il est fiscalement plus intéressant d’épargner pendant au moins huit ans, vous avez le droit de clôturer votre contrat ou de faire des retraits à tout moment.

assurance vie principe

QUI EST CONCERNE

  • Tous les contribuables

OBJECTIFS

 

  • Se constituer un capital sur le long terme. Au bout de quelques années d’épargne, vous pouvez « sortir » en capital, c’est-à-dire fermer votre contrat et retirer l’argent déposé augmenté des intérêts nets. Attention ! Vous n’avez pas de garantie de retrouver l’intégralité de votre mise si vous investissez dans des UC.
  • Compléter ses revenus, notamment pour la retraite, par des rachats réguliers, des avances ou de la rente viagère.
  • Transmettre à ses proches. L’assurance vie est un excellent outil de transmission de son patrimoine, grâce à une fiscalité avantageuse et à une grande liberté dans le choix des bénéficiaires

flat-tax-assurance-vie-

fiscalite-assurance-vie-et-succession

COMMENT INVESTIR

Les principaux types de contrats

  • Les contrats monosupports en euros: vos versements sont majoritairement investis dans des obligations. Ils bénéficient tous les ans d’une revalorisation. Le capital investi est garanti à tout moment et les intérêts de l’année sont acquis grâce à ce qu’on appelle « l’effet de cliquet ».
  • Les contrats multisupports: ils peuvent contenir à la fois un fonds en euros, un fonds euro-croissance, et des catégories de produits liés à la bourse (obligations, actions, fonds, Sicav…) investis sur les marchés financiers (en France, à l’international, spécialisés sur certains secteurs…) qu’on appelle « unités de compte » (UC). L’assureur garantit, non pas la valeur de ces unités, qui varie, mais leur nombre. C’est donc plus risqué que les fonds en euros (ou les fonds euro-croissance), mais cela peut être plus rémunérateur.

Et trois nouvelles variantes

  • Le contrat ou fonds « Euro-croissance »offre une garantie en capital au terme de huit ans. L’objectif est de procurer sur le long terme un rendement supérieur aux fonds en euros.
  • Le contrat « Vie-génération », en unités de compte, permet d’obtenir une fiscalité successorale plus avantageuse. Mais en contrepartie, il faut investir sur des placements spécifiques (actions de PME, économie solidaire…).
  • Le contrat « capital-investissement », un produit lancé en juillet 2016. Il vise plus particulièrement à favoriser la mobilisation de l’épargne des Français au service du financement des entreprises.

La loi PACTE ayant simplifié l’offre sur les contrats d’épargne retraite, le nouveau Plan d’Epargne Retraite (PER) a vu le jour le 1er octobre 2019. Il a vocation à remplacer les dispositifs PERP, MADELIN, PERCO, Art 83…

Par ailleurs, cet avantage est indépendant du plafonnement des niches fiscales.

 

retraites_perp

QUI EST CONCERNE

C’est un produit ouvert à tous : il n’y a pas de conditions d’âge, ni de statut professionnel pour souscrire un PER.

Il est ouvert tant aux travailleurs salariés, qu’aux indépendants ou aux personnes sans activité professionnelle

OBJECTIFS

  • Une espérance de vie rallongée : on vit de plus en plus longtemps à la retraite ;
  • Un système de retraite par répartition à bout de souffle : plus de retraités et moins de cotisants ;
  • Un taux de remplacement moyen pour les travailleurs non-salariés effleurant les 40 %.

Il est impératif de prévoir une solution permettant de générer des revenus complémentaires à la retraite.

Avant 2019, la retraite supplémentaire regroupait de nombreux dispositifs d’assurance facultatifs ou obligatoires, collectifs ou individuels : Madelin, article 83, PERCO, etc.

La loi PACTE a créé le plan d’épargne retraite (PER) dont l’objectif est de favoriser le développement de l’épargne à long terme, longtemps marginalisée, grâce à la simplification des dispositifs.

Les sommes investies dans le PER pourront être récupérées lors du départ en retraite de l’épargnant, sous la forme d’une rente viagère ou d’une sortie en capital (sauf PERE catégoriel).

Pour faire face aux aléas de la vie, des cas de déblocages anticipés sont prévus : décès ou invalidité du titulaire ou du conjoint, surendettement, expiration des droits chômage, liquidation judiciaire, acquisition de la résidence principale (et non uniquement la première), le tout en bénéficiant d’avantages fiscaux et sociaux.

per

per

Les versements volontaires sont déductibles de l’assiette de l’IR.

La déductibilité ne dépend plus du produit mais du statut professionnel.

Pour chaque versement, le titulaire peut renoncer à la déduction à l’entrée afin de bénéficier de l’exonération en cas de sortie en capital ou en rente et de n’être imposé que sur une fraction de la rente

COMMENT INVESTIR

  • Versements libres ou programmés sans condition de montant ni de périodicité ;
  • Aucune durée minimum d’épargne ;
  • Possibilité de sortir à 100 % en capital ou de façons anticipées ;
  • Possibilité de prévoir la réversibilité ou garantie de la rente au profit du conjoint ou d’une tierce personne ;

Possibilité de transfert des sommes issues de l’assurance-vie au PER dans les conditions suivantes :

  • Le contrat d’assurance-vie doit avoir une ancienneté de plus de 8 ans,
  • Le transfert doit être effectué au maximum 5 ans avant la retraite,
  • La date limite de transfert se situe au 31/12/2022.

 

Les artisans, commerçants, chefs d’entreprise et professions libérales ont la possibilité de souscrire un contrat qui leur permet de percevoir un complément de revenus à la retraite.

Parce qu’ils cotisent à la retraite proportionnellement moins que les salariés, les travailleurs non-salariés (TNS) connaissent une baisse plus importante de leur pouvoir d’achat après la vie active. Leurs pensions obligatoires représentent environ 50% de leurs anciens revenus professionnels, contre près de 70% pour les salariés.

C’est justement pour apporter à ce type d’actifs un complément de revenus à la retraite qu’avait  été créé les contrats de retraite Madelin.

Suite à la modification législative dite loi PACTE du 1 Octobre 2019, les dispositifs Madelin sont remplacés par le PER (voir onglet PER)

 

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, ou SCPI, sont des produits financiers qui permettent d’investir dans des projets immobiliers professionnels via une société de gestion. L’investisseur possède 4 moyens pour investir dans les SCPI.

Concrètement l’investisseur achète des parts à la SCPI se charge d’investir le capital et de rémunérer les investisseurs à hauteur des bénéfices générés par les loyers, déduction faite des charges et impôts. Les parts de SCPI ont ainsi une valeur et un rendement fluctuants. Le risque est lissé par un investissement diversifié sur plusieurs placements immobiliers, ces derniers étant généralement réalisés sur de l’immobilier d’entreprise.

 

SCPI

QUI EST CONCERNE

Les SCPI s’adressent à tout type d’investisseur.

Quel que soit votre situation patrimoniale et vos objectifs, l’investissement dans des SCPI permet de diversifier et de développer votre patrimoine tout en profitant des avantages d’un placement dans la pierre papier.

En revanche, comme pour tout investissement, il est important de porter une attention particulière à certains critères pour limiter les risques du placement. Ainsi, en matière de SCPI, il vous faudra être spécialement vigilant quant au choix de la société qui gère le parc immobilier.

 

OBJECTIFS

  • Diversifier ses placements et profiter de la rentabilité locative voire réduire ses impôts grâce aux SCPI fiscales.
  • Percevoir une rente venant compléter ses revenus de retraite.
  • Profiter d’avantages fiscaux.

SCPI fonctionnement

 

COMMENT INVESTIR

L’investissement lui-même dans la pierre-papier, peut s’effectuer de 4 manières.

1 – Investir à crédit dans les SCPI

Ce type de placement représente environ un tiers des placements en SCPI. Il est destiné à obtenir un meilleur rendement d’épargne sur le long terme que les livrets A et autres solutions classiques. 
L’investissement à crédit peut se faire via un crédit in fine ou un crédit amortissable. L’un des avantages de cette formule réside dans le fait que les intérêts d’emprunt sont 100 % défiscalisés. Le rendement foncier est faible, il s’agit donc d’une solution adaptée aux investisseurs ne nécessitant pas de revenus complémentaires immédiats.

2 – Investissement en direct

L’achat au comptant de parts de SCPI permet à l’investisseur de percevoir directement une rémunération trimestrielle sur les loyers. Il s’agit donc d’une méthodologie d’investissement adaptée à celles et ceux qui souhaitent diversifier leur patrimoine tout en percevant rapidement un revenu complémentaire. Le rendement moyen annuel des SCPI tourne aux alentours des 5 %.

3 – Placement en SCPI en démembrement

Ce type de montage est particulièrement approprié pour les entreprises. Il consiste à démembrer les parts de SCPI c’est à dire séparer la nue-propriété et l’usufruit. L’investissement dans la nue-propriété est adapté pour une société qui souhaite placer sa trésorerie à moyen terme. En vue d’un amortissement fiscal, il convient aussi aux particuliers bénéficiant d’un déficit foncier important. La nue-propriété profite quant à elle aux particuliers fortement imposés qui souhaitent placer leur capital dans une solution défiscalisante.

4 – Investir en SCPI via une assurance vie

Cette option est régulièrement adoptée par les investisseurs assujettis à une fiscalité élevée. Elle permet de bénéficier de l’enveloppe fiscale de l’assurance vie. En cas de besoin l’épargnant peut retirer des fonds de l’assurance vie. La perception de ces revenus est en outre d’une flexibilité totale en ce qui concerne les dates de perception. C’est alors la fiscalité de l’assurance vie qui s’applique. La transmission des parts, en cas de décès, est également bien plus avantageuse fiscalement via un montage assurance-vie que pour des parts achetées en direct. Le délai de jouissance est généralement raccourci lorsque l’achat de parts se fait par l’intermédiaire d’une assurance vie. Il peut ainsi passer de quelques mois à un mois, ce qui génère plus de revenus pour l’investisseur.

EN COURS

  •  

QUI EST CONCERNE

….

 

OBJECTIFS

  • …..

 

COMMENT INVESTIR

  • ….

Notre expertise

Nous vous accompagnons sur les marchés financiers et immobilier avec rigueur et professionnalisme depuis plus de 15 ans.

La relation humaine est la clé d’un projet réussi, l’indépendance est l’assurance d’un conseil objectif.

Proximité et Indépendance sont donc les maîtres mot chez A2C Conseils

Pour toute demande d'information